Retrouvez l'ensemble des commentaires à propos du livre Cuba 1988-2017 - Voyages en immersion au cœur d'un pays controversé

Commentaire du magazine Carnets d'aventure :

Ouvrage très différent des livres de voyages habituels de cette rubrique, il s'agit plutôt de la rencontre de l'auteur avec ce pays et des 30 années de « vie commune » qu'ils ont partagées. C'est vraiment un regard nouveau sur le Cuba de Castro loin des idées reçues et des informations tronquées, voire complètement fausses pour certaines, véhiculées par nos médias habituels. Sans tomber dans un angélisme béat mais en ayant côtoyé toutes ces années le quotidien des Cubains « de base », Jean-Pierre Lamic nous montre l'évolution de la société locale et du pays – ce n'est pas toujours un progrès – avec le retour du tourisme. Partageant sa vie entre la France et Cuba il peut établir le parallèle entre la réalité vécue par les Cubains et l'image qui nous en est transmise. C'est absolument édifiant et passionnant, mais aussi dérangeant de se dire que, dans un monde où la communication semble dominer notre vie, il soit possible d'être si peu et si mal informé, ou du moins de n'avoir qu'une information à sens unique. Livre utile pour tous ceux qui veulent connaître l'opinion de « l'autre bord » avant de juger.
Second aspect important, la démonstration qu'il est possible de concevoir une pratique responsable du tourisme respectueux des lieux et de leurs habitants.

 

Commentaire d'une professionnelle du livre :

La lecture d’un récit de voyage est toujours pour moi la source d’une émotion particulière : que vais-je y trouver ? L’aventure sera-t’elle une réussite ? Quel goût laissera-t’elle en moi ?

Après avoir lu « Cuba 1988 – 2017 Voyages en immersion au cœur d’un pays controversé » d’une seule traite ou presque, la réponse est une évidence : oui vous pouvez ... et si j’ose presque dire « vous devez » vous risquer à entrer à Cuba avec Jean-Pierre Lamic.

Beaucoup de réalisme dans les situations vécues par les Cubains mais aussi une analyse d’une finesse, d’une précision et d’une émotion rares.

Du romantisme mais aussi une belle objectivité sur les directions qu’a prises ce pays.

Oui, Jean-Pierre Lamic nous donne à réfléchir sur l’évolution de cette île : sa beauté, son isolement, ses erreurs peut-être, ses difficultés et ses réussites.

Une interrogation sur son devenir également, sans oublier le propre attachement de l’auteur, dont on ne peut que comprendre les motivations qui l’ont conduit à nous faire partager son expérience.

Le style léger et fluide, déjà remarqué dans ses précédents ouvrages, ne fait qu’accroître le plaisir.

L’immersion s’est faite sans peine, pour moi qui ai également parcouru quelques-uns de ces lieux… mais il a été bien difficile d’en « ressortir » !

Vivement d’autres récits !

 

Commentaire d'un lecteur savoyard :

Cher Monsieur LAMIC, et si vous le permettez, Cher Pierre (Puisque c'est ainsi que l'on vous nomme à Cuba...),

Ce message est pour vous dire UN GRAND MERCI pour votre témoignage (très complet !) sur Cuba.

Le terme "témoignage" est d'ailleurs trop faible par rapport au contenu très riche et varié de votre ouvrage : peut-être ce texte relève plus d'un mémoire, d'une thèse, voire d'une sorte de "testament pour un idéal...qui doit perdurer" !

J'ai particulièrement apprécié l'authenticité de votre expérience, et la véracité de toutes vos informations.

Mon "vécu" par rapport à Cuba est moins important en termes de temporalité (je ne suis allé dans l'île -en couple- que 6 fois 15 jours...), mais équivalent au vôtre en termes de "contenu sociologique" : je crois avoir perçu à cœur les ressorts sociétaux mis en œuvre depuis 1959 : éducation, santé, équanimité, solidarité vraie, importance accordée à l'humain...

Aussi je souffre comme vous des jugements hâtifs portés sur Cuba en Occident...

MERCI ENCORE pour cette chronologie, et FÉLICITATIONS !

Espérons que le successeur de Raul ait les moyens de conserver un maximum des acquis de l'île...

 

Ayant (comme Vous) des amis cubains à Trinidad, je sais que ce peuple si attachant a les ressources pour s'assurer un avenir "supportable".

 

Commentaire d'un autre lecteur savoyard :

J'ai presque terminé votre ouvrage relatif à Cuba. Il est passionnant. Je suis de ceux qui se sont mobilisés pour la libération du compagnon du Che, Régis Debray et qui regardent avec sympathie l'expérience Cubaine.

Votre ouvrage sera un précieux allié pour voir et écouter, sans les clichés habituellement véhiculés sur ce peuple.

Dommage que cette lecture soit si tardive, car nous sommes 2 couples en partance pour Cuba, le 26-4-2018. Pour un mois, en libre.

 

Commentaire d'un journaliste :

À la lecture de ce livre, je me suis fait happer, je me suis fait transporter comme si j’y étais, tant et si bien que la chaleur qui se dégage des lignes de l’auteur, me fait oublier - par deux fois - le feu de cheminée…

Les six degrés s’emparant de la pièce dès que la dernière flamme s’éteint me procurent un frisson mais je ne m’en rendais alors pas compte, persuadé qu’il ne s’agissait là que d’un effet de ce voyage en immersion cubaine totale.

Cet « anti guide de voyage », comme il aime à le décrire, m’a fait planer au cœur de l’âme cubaine, et m’aura tenu éveillé, sourire aux lèvres, toute une nuit.

J’ai l’impression d’avoir partagé avec Jean Pierre Lamic certains de ces moments d’aventure cubaine, loin des sentiers battus et à la rencontre de personnes que l’on finit par avoir l’impression de connaître.

Un bout de mon être a dû s’y rendre à un moment où je ne prenais garde, le reste de moi signant dès lors son envie d’en fouler le sol et d’en respirer l’air.

Je ne lisais plus, je vivais l’aventure… La liste des coins à « vivre » s’allonge.

Les temps changent vite, nous dit l’auteur, mais les mots - ses mots - restent, et le voyage par la pensée de s’en accommoder sans s’encombrer de ce qui fera un monde futur, où l’on trouvera toujours un bout de Cuba quelque part.

 

Commentaire de l'Association Cuba Coopération :

Un merveilleux livre à lire et à offrir . . .

 

Commentaire d'une accompagnatrice en montagne :

« Cuba 1988-2017 : Voyages en immersion au cœur d’un pays controversé » est un livre écrit de l’intérieur, sur un sujet porteur, loin des clichés, et en pleine actualité puisque Fidel Castro est mort il y a peu de temps.

Cuba va changer, et ce livre représente un hommage au Cuba d’antan.

Il constitue également un beau témoignage sur le métier d’accompagnateur en montagne et d’aventure, dans sa partie relative à la création de voyages hors normes et hors sentiers battus.

Il magnifie l’humanité, décrite par une personne sensible, qui l’a beaucoup côtoyée.

Ne connaissant pas Cuba, il m’a permis de sortir des clichés véhiculés à propos de ce pays.

Un livre éclairant qui offre un autre regard, tout en restant dans le récit d’aventure, « mais pas que… ».

Dans un style romanesque propre au « docu-fiction ».

 

À consommer sans modération...

 

Commentaire d'une voyageuse :

Non «Cuba : 1988-2017 – Voyages en immersion au cœur d’un pays controversé » n’est pas un livre de plus sur Cuba, car comme cette île magnifique est bien un
« Pays à part » ce récit est aussi un récit à part !

Un voyage ne se résume pas aux quelques semaines passées à découvrir la destination choisie.

Car aimer un pays et y aller c’est avant tout découvrir son peuple, son histoire, sa culture, et bien sûr, après le retour, on veut en savoir plus et suivre l’évolution souvent galopante du pays visité.

C’est exactement ce que Jean-Pierre Lamic nous offre dans ce récit qui retrace avec émotion presque 30 ans d’histoire cubaine.

Des anecdotes parfois rocambolesques jalonnent cet ouvrage, qui est aussi un condensé d’Histoire et qui vous plonge dans un Cuba que vous n’avez sans doute pas imaginé.

C’est ce vécu qui en fait toute la richesse, et il est bien difficile de s’arrêter en cours de route lorsque l’on se plonge dans cette aventure.

Que vous connaissiez ou non cette destination, ce livre est précieux pour réfléchir et peut-être changer d’avis, sur bien des aprioris et idées reçues qui sont véhiculés sur un pays qui possède bien d’autres richesses… que ses plages et ses cocotiers (certes magnifiques).

Et puis c’est une belle leçon de « tourisme » qui en dit long sur la fabrication d’un voyage que vous achetez, sans vous douter de ce qui se cache derrière.

Aux yeux de la voyageuse que je suis, cet ouvrage compile plusieurs intérêts :

 

-          Il permet de bien mieux comprendre ce pays controversé et souvent diabolis

 

-          Il constitue une aide précieuse pour voyager autrement sans tomber dans les pièges des « vendeurs de voyages »

 

-          Il relativise les articles de la presse souvent plus avide de sensationnel que d’intégrité

 

Ce livre représente une réelle opportunité pour découvrir Cuba différemment, ou y retourner, car au travers de cette aventure vécue on comprend facilement qu’un seul voyage ne peut suffire pour embrasser tant d’histoire et de culture.

Moi je connais et aime Cuba ; j’ai retrouvé au fil de ces pages la chaleur et l’accueil du peuple cubain. Ainsi, ce récit donne une autre dimension à mes souvenirs.

Si vous ne connaissez pas ce pays, cet ouvrage constitue une clé de compréhension qui vous permettra de vous faire votre propre opinion, et vous invitera à vous rendre dans ce Pays à part.

Mais dans les deux cas, ces pages sont un rayon de soleil et l’optimisme est toujours au rendez-vous… Un réconfort dans ce monde souvent gris.

 

Autres Commentaires :

Benjamin (samedi, 16 septembre 2017 21:47)

  • Je viens de terminer le livre Cuba 1988 2017. Je l ai trouvé très intéressant et agréable a lire.

  • C'est une invitation au voyage qui vous oblige à rester dans votre canapé le temps de le finir.

  • Merci Jean-Pierre

  • José Roibal (lundi, 09 octobre 2017 11:23)

    Ce livre est passionnant, on peut que le dévorer sans en perdre une miette.
    Jean-Pierre Lamic a su transmettre son amour pour cette île.

  • arnaud gaertner (jeudi, 19 octobre 2017 08:42)

    Nous nous sommes rencontrés sur le salon globe trotteur et j'ai acheté votre livre, je suis le photographe.

  • Je viens de terminer votre livre et si je prends le temps de vous écrire c'est pour vous dire a quel point j'ai beaucoup aimé votre écrit, je trouve que vous parlez très bien, que vos rencontres rythment vos visites a Cuba et permettent de découvrir ce pays à travers vos personnages, de roman.
    Je pars à Cuba ce vendredi et ai hâte de remémorer les passages de votre livre lors de ma visite.
    Bravo encore, je trouve que vous devriez vous battre pour diffuser votre livre a grande échelle, il a toute sa place dans les bonnes librairies tant au rayon voyage que récit de voyage.

  • A bientôt Arnaud Gaertner

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0